Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité
 

Email et RGPD : Ce qui va changer en 2018 | 2018, année du tout programmatique | WPA3 arrive pour renforcer la sécurité du WiFi | Google Search Console : découvrez la nouvelle version | Bonnes résolutions 2018 : des cours de code gratuits avec Codecademy | Facebook va privilégier les amis et la famille au détriment des marques et des médias | Tous les changements qui attendent les entrepreneurs à partir du 1er janvier 2018 | Relation-client : la proue du nudge-marketing | Quick Code : une sélection de formations gratuites pour les développeurs | Les nouvelles caractéristiques de la micro-entreprise en 2018 | Protection des données : voici comment être en règle pour 2018 | Drop : un outil rapide et sécurisé pour le partage de fichiers | Orange prêt à acquérir Business et Decision | Quel est l’impact de la technologie sur l’entreprise et les salariés | Chatbots : Qu’en pensent vraiment les marketeurs | Les enjeux du marketing mobile pour 2018 | Linux, maître absolu des supercalculateurs | 4 façons de vous former en étant salarié | Facebook et Universal signent un accord global afin que les utilisateurs puissent intégrer de la musique à leurs vidéos | Complot : le Bitcoin créé par la NSA pour détruire les monnaies | Ghost Browser : un navigateur pour les professionnels du web | Apple avoue réduire la vitesse des iPhone 6 pour préserver l'autonomie | Facebook accusé d’abus de position dominante à cause du bouton Like | L’emailing pour les nuls : 15 conseils et bonnes pratiques incontournables | Tout sur JDK 10 et la feuille de route Java | Comment faire une capture d’écran d’une page web en entier | Pourquoi les freelances doivent-ils facturer cher | Amazon devant la justice française pour abus vis à vis des vendeurs de sa marketplace | Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité | Snapchat lance un programme d’accélération pour les startups européennes |

61 Visiteurs aujourd'hui

Abonnez-Vous

Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité

144 Vues 2017-12-21 Facebook, la reconnaissance faciale Réseaux sociaux

Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité

Facebook annonce de nouveaux outils optionnels pour lutter contre l’usurpation d’identité. La firme souhaite ainsi aider ses utilisateurs à trouver des photos non taguées, mais également à détecter si d’autres personnes tentent d’utiliser leurs images comme photo de profil. Une fonctionnalité pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle a également été annoncée, afin de leur permettre de mieux identifier les personnes sur les photos affichées à l’écran.

Une notification dès que vous apparaissez sur une photo, que vous soyez tagué ou non Si vous êtes sur une photo et que vous faites partie de l’audience potentielle de ce post, Facebook vous informera par une notification et ce, même si vous n’avez pas été tagué. Vous gardez ainsi le contrôle sur votre image et pouvez choisir de vous identifier ou non, mais également de contacter la personne qui l’a postée.

A noter que Facebook respecte les paramètres de confidentialité choisis par les internautes lorsqu’ils postent une photo sur le réseau social (visible par les amis, public ou public personnalisé). Si vous ne faites pas partie de l’audience potentielle du post, vous ne recevrez donc pas de notification à ce sujet.

Facebook, la reconnaissance faciale
Facebook, la reconnaissance faciale


La reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité



Afin que les utilisateurs se sentent en confiance lorsqu’ils ajoutent des photos d’eux-mêmes sur le réseau social, Facebook va commencer à utiliser la technologie de reconnaissance faciale. L’objectif : empêcher les usurpations d’identité en informant la victime quand une personne se sert de ses photos comme photo de profil.

La technologie (similaire à celle qui suggère de taguer certains amis sur des photos ou vidéos), analyse les pixels dans les photos que vous avez déjà tagué et génère une chaîne de nombres appelée « modèle ». Lorsque des photos et des vidéos sont téléchargées sur les systèmes, Facebook les compare ensuite au modèle.

Vous seuls autorisez (ou non) Facebook à vous identifier dans les photos et vidéos. A terme, un seul bouton marche/arrêt vous permettra de d’activer ou de suspendre les outils de reconnaissance faciale. Les utilisateurs ont en effet fait part de leur souhait d’avoir une interface de contrôle simplifiée, pour éviter de paramétrer une à une chaque fonctionnalité.

Facebook, la reconnaissance faciale

Une fonctionnalité pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle

Facebook a également développé une fonctionnalité pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle. Initialement prévue pour leur permettre d’identifier plus facilement des objets, cette technologie permet dorénavant de décrire l’environnement du cliché ainsi que les personnes qui y figurent.



A noter que ces nouveaux outils sont déployés dans de nombreuses régions du globe, excepté au Canada et en Europe où la reconnaissance faciale est encore un sujet sensible. Pour devancer les sceptiques, Facebook a également publié un communiqué intitulé : « dois-je avoir peur de la technologie de reconnaissance faciale ? ». La firme y parle du fonctionnement de la technologie, de ses usages et avantages mais aussi de sa responsabilité face au contrôle de ces données ultra sensibles.




144 Vues 2017-12-21 Facebook, la reconnaissance faciale Réseaux sociaux




Source


Articles Récentes




Aller à l'essentiel pour maitriser le Développement web

Cours de Développement Web en ligne par MEZGANI SAID

Actualités national et international

Trouve votre futur Métier

Trouve votre futur Métier

Articles Récentes