Les outils d’une stratégie de social selling | La dernière version de Gmail nourrie au machine learning | Comment sécuriser son stockage cloud | CleverPDF : une suite d’outils complète et gratuite pour convertir et modifier ses fichiers PDF | L’impact des réseaux sociaux en BtoB | Est-ce que la publicité imprimée est toujours pertinente pour votre entreprise | Google déclare la guerre aux SMS avec Chat | Monitorer vos sites : MainWp ou ManageWP | Yahoo vend son service de stockage photos Flickr à SmugMug | McDonald's UK basculerait d'Atos à Capgemini pour son support IT | 5 Compétences Dont Vous Avez Besoin Pour Mieux Écrire Votre Code | 5 obligations légales pour les sites internet en 2018 | Trelloist : un outil de gestion des tâches pour ceux qui aiment Trello et Todoist | Comment savoir si Facebook a partagé vos données personnelles avec Cambridge Analytica | Clouds low cost : lequel est le moins cher | Instagram Focus, pour flouter l’arrière-plan des photos automatiquement | Les 8 Tech Trends qui vont marquer l’année | Emailing : comment être conforme au RGPD | Text2MindMap, un outil gratuit pour faire une mindmap en ligne | Gmail : un nouveau design et de nouvelles fonctionnalités sur le web | WebAuthn, la norme Web qui va permettre de se connecter aux différents services sans mot de passe | Cisco ajoute des options de déploiement virtuel et cloud à son service Tetration | Mark Zuckerberg fait face au Sénat pour son grand oral | Community Management : Comment ne pas lasser ses followers | Linux 4.16 mieux armé contre Meltdown et Spectre | Stack Overflow dresse le bilan de l’employabilité des développeurs | Goo.gl, le raccourcisseur d’URL de Google, c’est terminé | Google News priorisera l’actualité des médias auxquels vous êtes abonné | 4 secrets d’experts pour booster votre référencement local en 2018 | Google déploie une batterie d'outils de sécurité cloud |

44 Visiteurs aujourd'hui

Abonnez-Vous

Facebook désactive les data brokers

546 Vues 2018-03-29 Facebook, les data brokers Réseaux sociaux

Facebook désactive les data brokers

Facebook annonce la fin des catégories de partenaires. Derrière cet intitulé nébuleux, une fonctionnalité méconnue du grand public mais très appréciée par les marques. Elle permettait d’affiner leur ciblage publicitaire grâce aux données fournies par des entreprises spécialisée dans l’agrégation des données personnelles.

Les data brokers dans le viseur



Elles s’appellent Acxiom, Epsilon, Experian Marketing Services, Oracle Data Cloud (Datalogix), Quantium… Les particuliers ne connaissent pas ces entreprises ; mais ces entreprises connaissent très bien les particuliers. Ces – data brokers – sont des casseurs de silos : ils agrègent de très, très nombreuses données sur les personnes et revendent ces précieuses informations aux marques.

Les chiffres officiels d’Acxiom donnent le tournis. 7000 collaborateurs, 7000 clients, un chiffre d’affaires de 1,2 milliards de dollars et surtout « 1 trillion d’interactions » collectées et analysées chaque semaine. L’objectif est simple : récolter un maximum de données, via des sources variées, numériques ou non, pour permettre aux marques de prendre des décisions adaptées à leur marché et cibler les personnes les plus à même d’être intéressées par leurs produits.

Facebook désactive les data brokers

Jusqu’à présent, Facebook proposait aux marques d’utiliser les données de ces data brokers via ses outils publicitaires. Des données précieuses pour cibler les primo-accédants ou les locataires par exemple, comme le montre le screenshot ci-dessus. Pour les marques, l’expérience était frictionless ; Facebook rétribuait directement les data brokers lorsque des publicités ciblées grâce à leurs données étaient diffusées. « Notre système retire, tout au plus, 15 % de votre enchère pendant la vente aux enchères pour couvrir les coûts associés aux données ».

Rétablir la confiance au plus vite



Ce matin, le réseau social annonce que ces « partenaires » ne sont plus les bienvenus sur Facebook. « Bien que [le recours aux data brokers] soit une pratique courante, nous pensons que cette mesure, appliquée d’ici 6 mois, permettra d’améliorer la confidentialité sur Facebook ». L’objectif est de rétablir la confiance avec les utilisateurs et les investisseurs, inquiets des conséquences du scandale Cambridge Analytica. En seulement 10 jours, la valeur boursière du réseau social a fondu de 18%. À noter que la désactivation des data brokers n’aurait pas eu d’incidence sur les pratiques de Cambridge Analytica ; mais pour Facebook, toute mesure est bonne à prendre pour endiguer cette crise de confiance sans précédent.


546 Vues 2018-03-29 Facebook, les data brokers Réseaux sociaux




Source


Articles Récentes




Aller à l'essentiel pour maitriser le Développement web

Cours de Développement Web en ligne par MEZGANI SAID

Actualités national et international

Trouve votre futur Métier

Trouve votre futur Métier

Articles Récentes