Microsoft ouvre ses services Azure hébergés en France (MAJ)
 

Email et RGPD : Ce qui va changer en 2018 | 2018, année du tout programmatique | WPA3 arrive pour renforcer la sécurité du WiFi | Google Search Console : découvrez la nouvelle version | Bonnes résolutions 2018 : des cours de code gratuits avec Codecademy | Facebook va privilégier les amis et la famille au détriment des marques et des médias | Tous les changements qui attendent les entrepreneurs à partir du 1er janvier 2018 | Relation-client : la proue du nudge-marketing | Quick Code : une sélection de formations gratuites pour les développeurs | Les nouvelles caractéristiques de la micro-entreprise en 2018 | Protection des données : voici comment être en règle pour 2018 | Drop : un outil rapide et sécurisé pour le partage de fichiers | Orange prêt à acquérir Business et Decision | Quel est l’impact de la technologie sur l’entreprise et les salariés | Chatbots : Qu’en pensent vraiment les marketeurs | Les enjeux du marketing mobile pour 2018 | Linux, maître absolu des supercalculateurs | 4 façons de vous former en étant salarié | Facebook et Universal signent un accord global afin que les utilisateurs puissent intégrer de la musique à leurs vidéos | Complot : le Bitcoin créé par la NSA pour détruire les monnaies | Ghost Browser : un navigateur pour les professionnels du web | Apple avoue réduire la vitesse des iPhone 6 pour préserver l'autonomie | Facebook accusé d’abus de position dominante à cause du bouton Like | L’emailing pour les nuls : 15 conseils et bonnes pratiques incontournables | Tout sur JDK 10 et la feuille de route Java | Comment faire une capture d’écran d’une page web en entier | Pourquoi les freelances doivent-ils facturer cher | Amazon devant la justice française pour abus vis à vis des vendeurs de sa marketplace | Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité | Snapchat lance un programme d’accélération pour les startups européennes |

62 Visiteurs aujourd'hui

Abonnez-Vous

Microsoft ouvre ses services Azure hébergés en France

198 Vues 2017-12-20 Microsoft, Services Azure hébergés, France Actualités et Informations

Microsoft ouvre ses services Azure hébergés en France

Deux datacenters Microsoft installés dans l'Hexagone chez Interxion, d'après une source proche du dossier, proposent désormais de tester les services IaaS du cloud public Azure. Ce lancement s'adresse aux entreprises françaises qui veulent conserver leurs données sur le territoire. D'ici la fin du mois, AWS s'apprête à ouvrir aussi des datacenters en France.

Un an après avoir annoncé qu'il ouvrirait des datacenters en France en 2017, Microsoft lance ses premiers services IaaS Azure hébergés dans l’Hexagone, en mode test. A l’instar d’AWS, son principal concurrent dans le cloud public, qui va ouvrir avant la fin de l'année une région en Ile de France, Microsoft apporte ainsi une réponse à ses clients qui veulent se déployer dans le cloud public en conservant leurs données sur le territoire français. L’éditeur de Redmond ouvre deux datacenters, l'une en région parisienne, l'autre à Marseille. Une source proche du dossier nous a confirmé que les services IaaS Azure vont être hébergés chez l'opérateur de datacenters Interxion. Ces zones complètent son implantation cloud qui doit réunir à terme 42 régions dans le monde.

Dans un billet, Tom Keane, responsable de cette infrastructure mondiale, indique que les zones Azure ouvertes en France fournissent des solutions de continuité d’activité avec une disponibilité de service de 99,99% sur les machines virtuelles lors de leur mise à disposition générale. Plus généralement, il rappelle que les zones de disponibilité sont situées dans des Régions Azure et disposent de façon indépendante d’une alimentation électrique redondante, d'un système de refroidissement et d’un réseau prévu haute disponibilité. En Europe, six régions Azure sont déjà ouvertes. Deux sont situées au Royaume-Uni (à Cardiff et Londres). Dans l’Union européenne, on en trouve une en Irlande, une aux Pays-Bas et deux en Allemagne (à Francfort et Magdebourg).

Parmi les éditeurs partenaires, Cegid, Noledge et ActiveEon



Cette première mise à disposition en mode preview de services cloud localisés en France sont ouverts à tous les clients et partenaires de Microsoft dans le monde pour déployer des services et tester des charges de travail. Pour accéder à ses services, Microsoft propose un formulaire d'inscription. Depuis plusieurs mois, des éditeurs ont déjà indiqué qu’ils allaient travailler avec Microsoft pour héberger leurs offres cloud en France. Parmi eux, Cegid, Neoledge, ActiveEon et Xelya se sont manifestés, de même que le prestataire de services d'infrastructure ISI Expert. De nombreux éditeurs SaaS français hébergent déjà leurs applications sur le cloud Azure, au nombre desquels Talentsoft.

De son côté, Amazon Web Services procédera à l’ouverture effective de ses datacenters en région parisienne d’ici la fin de l’année. En France, parmi ses utilisateurs, Radio France a déjà basculé - sans attendre le lancement des services en région parisienne - une partie de son infrastructure informatique et de ses contenus sur EC2 et S3.


198 Vues 2017-12-20 Microsoft, Services Azure hébergés, France Actualités et Informations




Source


Articles Récentes




Aller à l'essentiel pour maitriser le Développement web

Cours de Développement Web en ligne par MEZGANI SAID

Actualités national et international

Trouve votre futur Métier

Trouve votre futur Métier

Articles Récentes